Webmaster

Profile

Lorsqu’on pose un pied au milieu des ruines, on a l’impression d’un réveil à la Belle au bois dormant. La végétation a poussé, mais beaucoup de matériel est encore sur le site. Un pan de l’histoire de Mayotte qui attend de connaître sa destinée.

La grande descente vers Hajangua est connue de tous les automobilistes : l’un des seuls passage de Mayotte où la route est dégagée et en bonne état… Le panorama y est, depuis peu, avantageusement dégagé et offre une surprise : l’usine sucrière dresse ses trois cheminées, débarrassée de la végétation qui ne laissait auparavant entrevoir qu’un ensemble de pierres.

Bâtie en 1848, l’usine sucrière d’Hajangua fait partie des grosses exploitations pour notre petite île avec une superficie plantée de 99 hectares tel que le chiffre le recueil « Mayotte et la canne à sucre au 19ème siècle, un espoir déçu ».

Lire la suite sur le site du Journal de Mayotte

 

samedi, 17 janvier 2015 19:45

Description d'un moulin à cannes Cail

Première étape du processus de fabrication 

Source : in "La Propagation industrielle : revue des arts et des manufactures.... 1868/01/01"



Ce moulin, qui est représenté en perspective dans la fig. 17, est à trois cylindres horizontaux de 0m,600 de diamètre et 1m,300 de longueur; il est desservi par une machine horizontale de la force de 20 chevaux et peut broyer, en 24 heures, environ 150,000 kilog. de cannes.
Comme système, ce moulin ne présente pas précisément de nouveauté, si ce n’est dans les dispositions de détails qui ont été prises pour rendre cet instrument capable de résister aux plus fortes pressions et pour obtenir ainsi de la canne la plus grande quantité possible de jus.


La maison Cail est la première qui ait réduit la vitesse de rotation des cylindres des moulins à cannes, et l’ait amenée de 6 et 8 tours par minute à 1 tour 1/2 et 2 tours au plus, vitesse généralement adoptée aujourd’hui par tous les constructeurs.
Les ouvertures, pratiquées de chaque côté des bâtis pour permettre la sortie facile des cylindres inférieurs, sont fermées par des entretoises en fer, solidement encastrées de chaque coté dans la masse des bâtis; ces entretoises répartissent les efforts d’une manière rationnelle et garantissent contre les ruptures auxquelles ces sortes d’appareils sont ordinairement sujets.

"Steam engine in action" by User:Panther - Own work; Drawn using Corel Draw! & Image Ready. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -

 Principe de fonctionnement d'un piston de machine à vapeur

 

Plaque commémorative appliquée sur la cheminée du site de KAWENI (KOINY ou KOENY) rendant hommage à Paulin Ciret , l'un des premiers "batisseur d'usine" et gérant de la société des Comores

A LA MEMOIRE

Mr Paulin François CIRET Négociant de NANTES

L’un des fondateurs de la Comp(ie) des COMORES

Né à NIORT décédé à MAYOTTE le 23 Février 1857 agé de 62 ans

_____________

SOUVENIR AFFECTUEUX

De Mme Vve FREBAULT née Virginie CIRET sa sœur

bien malheureuse pendant sa longue absence.

bien malheureuse de sa fin prématurée

______________

jeudi, 08 janvier 2015 23:00

Combani hier et aujourd'hui

Hier : Une photo présentée à l'exposition universelle de 1900

Source : in "Notice sur Mayotte et les Comores" Emile Vienne

 

....A Combani notamment, ces bâtiments sont très importants : une maison de maître, 12 maisons d'employés, une usine à sucre, une distillerie, un hôpital, six magasins, forment un ensemble de constructions considérable.

Dans le temps, à Dzoumogne vivaient des gens qui, dans l'agriculture, travaillaient la canne à sucre. Parmi ces personnes, il y avait des gens de la commune de M'tsamboro. Ils ont récolté les cannes et ils ont produit cinq tonnes de sucre. Ils ont partagé le sucre entre les communes de Tsigoni, Bandraboua, Acoua et M'tsamboro. Deux tonnes pour la commune de M'tsamboro, une tonne pour les autres.


Deux tonnes n'étaient pas suffisantes pour la population. Les villageois ont donc donné deux sacs de sucre au chef du village et ils lui ont demandé de trouver une solution.


Le chef du village a décidé, avec ses soldats, de renverser le sucre dans la rivière qui passe dans le quartier M'joukoura.
Le sucre mélangé à l'eau de la rivière fournirait suffisamment d'eau sucrée à tous les villageois ! Le chef a fait appel aux villageois. Les habitants de quelques quartiers étaient du partage et s'installaient sur la rivière pour goûter.


Cependant tous les habitants n'en ont pas profité, car le chef du village avait oublié les autres quartiers.
Ce qui fait que l'histoire est devenue une légende à Mayotte : les gens de M'tsamboro ont maintenant la réputation de consommer beaucoup de sucre.

PAPASS T.H.R Lycée professionnel de Kawéni, Mamoudzou, Mayotte
 

Avec l'aimable autorisation du webmaster : http://pbmedias.free.fr/ville/kaweni-lp_france/kaweni-lp_le-sucre-a-mtsamboro.htm

Source Gallica.fr

Ce mode d'emploi et ce plan correspondent approximativement à la batterie installée sur le site de Soulou

 

 
 

INSTALLATION DE MM. BRISSONNEAU FRÈRES, CONSTRUCTEURS MECANICIENS A NANTES.


La sucrerie coloniale dont nous publions le dessin fonctionne à Nossi-bé. Elle a été installée par MM. Brissonneau frères, qui en ont également construit, sur un plan analogue, un grand nombre à Maurice, à la Réunion et aux Antilles;en ce moment même, ils en préparent plusieurs pour le Brésil.

Voici, en quelques mots, l'explication du jeu des appareils de la sucrerie:

dimanche, 14 décembre 2014 16:51

Mentions lègales

Directeur de la publication LACHERY Laurent

Hébergeur OVH\nwww.ovh.com\n140, Quai du Sartel\n59100 Roubaix, France\n 33 8 99 70 17 61

Les informations recueillies sont nécessaires pour accéder a certaines parties du site.Elles font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées au gestionnaire du site . En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Liens Externes

Le site propose des liens depuis son site vers d'autres sites affiliés et non-affiliés. Ces sites sont indépendants du site. Patrimoine industriel de Mayotte n'édite pas et ne contrôle pas ces sites. Les liens vers tous sites ne constituent, en aucun cas, une approbation ou un partenariat entre le wemaster du site et ces sites. Dès lors, le webmaster du site ne saurait être responsable de leurs contenus, leurs produits, leurs publicités ou tous éléments ou services présentés sur ces sites. Nous vous rappelons que les sites affiliés ou non-affiliés sont soumis à leurs propres conditions d'utilisation et politiques de protection de la vie privée.

Propriété intellectuelle :

Les photographies, textes, slogans, dessins, images, séquences animées, sonores ou non, ainsi que toutes les œuvres intégrées dans le site sont la propriété de l’éditeur du site ou de tiers ayant autorisé l’éditeur du site à les utiliser.
Toute reproduction totale ou partielle de ces éléments sans l’autorisation expresse de l’exploitant du site Internet ou de ses ayant-droit est prohibée, au sens de l’article L713-2 du CPI 

Avertissement : ® Toutes les marques commerciales déposées ou non déposées citées dans ce site sont la propriété exclusive de leurs détenteurs respectifs.

Les logos et visuels présents sur ce site sont la propriété de leur détenteur respectif.

Crédits photos

CC0 Creative Commons

Libre pour usage commercial 
Pas d'attribution requise

 

Site internet : https://pixabay.com/

Mis à jour le 14 Mai 2018

Page 2 sur 6