dimanche, 18 janvier 2015 22:04

A Hajangua, l’usine sucrière dévoile son âme

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Profile

Lorsqu’on pose un pied au milieu des ruines, on a l’impression d’un réveil à la Belle au bois dormant. La végétation a poussé, mais beaucoup de matériel est encore sur le site. Un pan de l’histoire de Mayotte qui attend de connaître sa destinée.

La grande descente vers Hajangua est connue de tous les automobilistes : l’un des seuls passage de Mayotte où la route est dégagée et en bonne état… Le panorama y est, depuis peu, avantageusement dégagé et offre une surprise : l’usine sucrière dresse ses trois cheminées, débarrassée de la végétation qui ne laissait auparavant entrevoir qu’un ensemble de pierres.

Bâtie en 1848, l’usine sucrière d’Hajangua fait partie des grosses exploitations pour notre petite île avec une superficie plantée de 99 hectares tel que le chiffre le recueil « Mayotte et la canne à sucre au 19ème siècle, un espoir déçu ».

Lire la suite sur le site du Journal de Mayotte

 

Lu 907 fois Dernière modification le dimanche, 18 janvier 2015 22:19